Bienvenue sur Technologie politque

Que nous y consentions ou que nous nous opposions, la technologie a pénétré depuis de nombreuses décennies le champ politique. Il pourrait même être affirmé que la rationalité politique en tant que telle s’est littéralement effacée face à un « système technicien » devenu omnipotent. Prétendre que la technologie a envahi la sphère politique revient toutefois à dire peu de chose. Car, à bien y regarder, cette allégation recouvre deux niveaux de réalités. Le premier est d’ordre matériel : les objets techniques se sont multipliés au sein de notre environnement physique. Le second est de l’ordre du discours : la technique s’accompagne d’un message, celui selon lequel il existerait une solution matérielle, technologique pour chacun des problèmes rencontrés par l’être humain. Qu’il s’agisse de maintien de l’ordre, de préservation des rapports sociaux, d’éducation, de culture, d’enseignement ou… de conflits et de guerres, une réponse technique précise existerait pour chacune de ces dimensions de l’agir social et politique. En ce sens, nous pourrions convenir du fait que la technique n’a pas seulement débordé le champ politique, elle l’a entièrement absorbé. On ne peut donc séparer la technologie du politique. Et sans doute convient-il d’indiquer que la technologie est – ou est devenue – une politique.

Il pourrait nous être opposé l’argument selon lequel, de tout temps, « technologie » et « politique » ont été unis par des liens quasi-indéfectibles. Et l’histoire des vagues de domination politique des cinq siècles écoulés fut aussi celle de l’innovation et des révolutions technologiques grâce auxquelles des formes de pouvoir ont pu s’étendre et se perpétuer. D’une certaine façon, la nature des rapports que ces deux réalités entretiennent aujourd’hui ne diffère aucunement de celle qui les reliaient autrefois. Ceci n’est que très partiellemment vrai. Ce qui, aujourd’hui et depuis plusieurs décennies, caractérise les rapports entretenus entre la technologie et le politique est que, en se constituant comme une politique en tant que telle, la technologie contemporaine – placée dans une dynamique de changements permanents (réels ou présumés) – témoigne d’un isolement grandissant par rapport au « politique » qui lui était préexistant. La technologie de cette fin de XXème siècle et du début du XXIème siècle, tout en s’instituant « nouvelle politique » par ses acteurs constitutifs, affiche un déficit démocratique sans précédent. Un tel déficit démocratique s’observe sur deux plans. Le premier résulte de l’étendue de plus en plus grande du champ technologique concerné par le secret des connaissances et du savoir. Si le secret peut raisonnablement se concevoir en matière de nucléaire militaire et civil (le souci étant d’éviter que la connaissance des technologies constitutives ne tombe entre les mains d’un enemi), il apparaît plus discutable, voire problématique, dans des domaines tels que les organismes génétiquement modifiés, les nanotechnologies, les biotechnologies ou l’intelligence artificielle. Ceci ne veut pas dire qu’il n’existe pas d’enjeux stratégiques liés à ces « territoires de la science et de la technique ». Ils apparaissent simplement moins évidents et plus propices à des déviances nouvelles principalement liées à l’identité des acteurs – essentiellement privés – qui se situent à la source de leur émergence. Et c’est là le second plan du déficit démocratique: la privatisation de l’innovation technologique dans des secteurs tels que l’IA, les technologies émergentes et convergentes, pose des enjeux réels en matière d’accès à la connaissance et à l’interprétabilité des processus internes. Selon la Troisième loi d’Arthur C. Clarke, « Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie ». Tel est précisément le problème auquel les générations présentes et futures seront confrontées dans un contexte marqué par la convergence technologique (nano-bio-info-cognitive). Par exemple, l’irruption et la diffusion de l’IA dans l’ensemble des secteurs de l’activité humaine, y compris celui de la guerre et des « rapports de force » dissuasifs (conventionnels ou nucléaires), comporte à cet égard, des enjeux stratégiques d’une ampleur sans précédent qui concernent principalement l’identité des acteurs et des organismes en mesure de certifier que les intermédiaires techniques auxquels nous recourons désormais pour la sécurité des citoyens s’avèrent en prise avec la réalité.

L’objectif de ce blog sera précisément de sensibiliser modestement ses lecteurs et, pourquoi pas, plus ambitieusement, l’opinion publique et politique aux enjeux stratégiques de ces nouvelles tchnologies et de décrypter autant que possible l’étendue et la nature de l’impact des mutations techniques en cours dans le champ sociopolitique. Un accent sera, toutefois, placé sur les questions d’ordres sécuritaires et militaires. Celles-ci ne sauraient être considérées comme exclusives mais plutôt comme l’un des domaines d’expression des transformations qui touchent l’ensemble des organisations sociales. A cette fin, nous privilégierons une analyse répondant à une démarche scientifique critique, sans cependant fermer notre réflexion à des approches complémentaires issues d’autres domaines d’étude et d’investigation.

« Technologie politique » se veut aussi un espace d’échanges et de dialogue tandis que nous traversons une période marquée par des certitudes dénuées parfois de tout fondement intellectuel solide. A cette fin, et sans nous détacher complètement de l’actualité politique, stratégique et technologique, nous privilégierons une réflexion dont le but sera d’aborder les tendances de long terme – passées ou à venir – des mutations techniques étudiées.

Bienvenue sur « Technologie politique »

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s